Manolo Ruiz-Pipo

(Espagnol 1929-1999)

Manolo Ruiz-Pipo est un artiste peintre, graveur, lithographe et sculpteur espagnol né à Grenade en 1929. Il appartient à la Première Ecole de Paris.

L'enfance de Manolo Ruiz-Pipo fut marquée par la guerre civile espagnole, durant laquelle son père fut porté disparu lorsque l'enfant avait sept ans.

Manolo Ruiz-Pipo se forme à la peinture en Espagne, notamment aux Beaux-Arts de Barcelone. 

Il commence à développer un style très personnel, toujours figuratif, avec des grands volumes stylysé, et s'inscrit ainsi dans la mouvance post-cubiste, à l'instar d' André Lhote. Ses oeuvres sont marqués par l'Espagne, tant par la choix de ses sujets que par la palette chaude qu'il affectionne.

Il vient à Paris en 1954, et est tout de suite sélectionné par Jeanne Castel qui expose ses oeuvres la même année.

L'artiste entame alors une carrière internationale, avec de nombreux séjours et expositions en Angleterre, en Italie, aux Pays-Bas et en Australie.

Il s'installe en France en 1963, puis partagera son existence entre la France, l'Italie et les Pays-Bas.

Son oeuvre aux chromatisme vibrants mis en valeur par une composition très structurée est de plus en plus apprécié au niveau mondial, même si en France, la querelle abstraction/figuration étouffe quelque peu sa notoriété.

En 1990, il signe un contrat avec  la galerie Charles et André Bailly à Paris. Trois grandes expositions solo de ses oeuvres furent organisées en 1990, 1991 et 1993. 

Il décède en 1998 à Agen.

Pour en savoir plus:

Voir le documentaire en espagnol sur l'exposition de 1990 à la galerie Charly Bailly.