La cote d'un artiste: une question de point de vue? Article
Qu’est-ce qu’une cote ? L’origine remonte au Moyen-âge, du latin "quota" toujours utilisé pour désigner une partie, qui revêt trois significations : cotiser (la quote-part fiscale), mesurer (l’altitude par exemple) et valoriser un objet. Avant toute chose, il faut prendre en compte le fait qu’une œuvre d’art ne sera pas valorisée de la même façon selon le « domaine » auquel elle appartient : pour l’Art contemporain, la cote des nouveaux artistes est à former entièrement. Ce sont les galeries qui les représentent qui fixent les prix des œuvres, ou bien les artistes eux-mêmes (certaines galeries peuvent choisir de
Le cadre Montparnasse, âpre et fascinant Conseils
                                      Voile blanche devant la place Saint-Marc d'Arpad Somos Talbor                                       Pastel mis en valeur par un beau cadre Montparnasse La valeur globale de l’œuvre est donc visiblement influencée par la présence de ce cadre spécifique. Puisque le cadre Montparnasse devient une référence dans la valorisation d’un tableau, Les Atamanes vous proposent de comprendre ce qu’est réellement un cadre Montparnasse Une île
L’art botanique: la nature à la loupe Article
Les fleurs immortalisées dans les œuvres d’art Dans la Rome Antique, les fresques qui ornent les murs des maisons romaines sont émaillées de fleurs, utilisées pour leurs vertus décoratives. On le voit dans les décors rescapés de Pompéi. Pompéi: maison du bracelet d'Or Ensuite, au Moyen-Age et jusqu’au XVIIème siècle, le symbolisme des fleurs permet aux peintres d’enrichir le sens de leurs tableaux. En choisissant de peindre une fleur, ils associent le symbole lié à la fleur à la scène représentée : le lys blanc incarne par exemple la pureté de la Vierge Marie. Puis à partir du XVIIème siècle, on voit les peintres s’emparer des fleurs en bouquet pour leur
Malheurs de l’art et politique Humour
Pragmatique : Alors ce dîner parisien ? Pas trop conventionnel ?   Furetante : Ne m’en parle pas ! Il y avait un petit abbé défroqué marié à un mannequin suédois, un ancien espion, et une diva bulgare …   Pragmatique : Ouhla ! une tablée haute en couleur !   Furetante : Oui. Pour faire plus sobre, notre hôtesse avait aussi invité une conservatrice de musée de province et un collectionneur d’art…et finalement ça s’est révélé être un choix tout aussi explosif…   Pragmatique : Raconte, ne me fais pas languir…   Furetante, toute heureuse : Mais tu me connais, je ne demande que ça. La maîtresse de maison avait
Et un monticelli bien frappé, un ! Humour
Furetante : Pragmatique, tu ne vas pas le croire : aujourd’hui en salle des ventes, j’ai assisté à un cours de psychologie en live ! Pragmatique : Comment ca ? Tu n’étais pas focalisée sur les tableaux, pour une fois ? Je ne peux pas le croire ! Furetante : Allons, allons, parfois je m’intéresse aussi aux gens. Tout est arrivé à cause d’un tableau de Monticelli... Pragmatique : Ce peintre dont il y a tant de faux qui circulent ? Furetante : Lui-même ! Cela se passait dans une petite vente courante. Soudain, au milieu de peintures sans importance, le commissaire priseur propose à la salle un paysage de Monticelli. Mise à prix : 20
Qu'est-ce qui fait courir le collectionneur? Article
Le collectionneur d’art ressent au plus profond de lui-même que la création, c’est la vie : rassembler des œuvres d’art c’est toute la vie du collectionneur d’art. Il existe certes des collections constituées à des fins d’investissement, de spéculation ou encore pour le paraître mais le véritable collectionneur d’art est avant tout un passionné. Il investit, en plus de son argent, beaucoup de son temps dans sa collection. Il s’informe, recherche et dispose sa collection de façon à la mettre en valeur et, bien sur, il en jouit à travers la contemplation ou lorsqu’il la montre à autrui. Le collectionneur aime véritablement les œuvres d
Conséquences de la mort d’un artiste Article
Quand un artiste s’éteint, c’est une vie consacrée à la création qui se termine. C’est une façon de voir et de faire percevoir le monde qui disparaît. Quand un artiste meurt, la mélancolie que suscite la contingence de l’existence humaine est particulièrement palpable dans la mesure où l’artiste nous a fait partager son âme à travers ses œuvres. Mais à la mort d’un artiste se posent aussi des questions sur la continuité et la valorisation de son œuvre dans le temps. La cote de certains artistes s’envole après leur disparition. Pour d’autres, leur cote entre en purgatoire et connaît une forte dépréciation. Les historiens d’art se
Troupeau Humour
Pragmatique : Eh bien Furetante, tu as l’air rêveuse… On dirait que tu rumines quelque chose… Furetante : J’étais en train de me dire que les ventes aux enchères transforment complètement les gens. C’est un drôle de monde tout de même: la personne la plus évoluée peut devenir une sorte de sagouin en un quart de tour. Pragmatique : J’ai du mal à me rendre compte… Furetante : Tiens, si tu veux, voici quelques impressions que j’ai notées juste avant le début d’une vente, tu sais, le jour où je me suis fait écraser le pied et que j’ai boité pendant une semaine…Ca te donnera une petite idée. La foule est massée devant les
Que révèle l’achat d’une oeuvre d’art ? Article
Que l’on préfère l’art contemporain ou l’art ancien, acquérir une oeuvre d’art est une révélation. Cela peut paraître légèrement mystique, mais rien n’est plus vrai. Dès le moment où vous installez chez vous une œuvre d’art, vous ouvrez une fenêtre sur une réflexion et des émotions qui proviennent de votre dialogue avec l’œuvre.     C’est tout d’abord la révélation des émotions de l’artiste. L’œuvre, faite des mains de l’artiste, véhicule les émotions qu’il a éprouvé au moment de la création : acharnement, recherche de la perfection, joie, angoisse… L’œuvre retranscrit toutes ces
Bases de données sur l’art sur internet, une transformation du marché de l’art Article
Ces bases de données fournissent les résultats des ventes des œuvres d’art sur le second marché c’est à dire le marché des ventes aux enchères d’œuvres d’art. Apparues depuis une dizaine d’années, elles ont transformé en profondeur le marché de l’art au point que certains les voient même comme le point de passage obligé pour déterminer la cote d’un artiste. Avant l’apparition de ces bases de données, les sources d’informations sur le marché de l’art étaient en effet bien maigres. Des annuaires et dictionnaires recensant les résultats des ventes et les cotes des artistes existaient mais leur coût était élevé, le choix des artistes

Pages

S'abonner à Collectionneur