La cote d'un artiste: une question de point de vue? Article
Qu’est-ce qu’une cote ? L’origine remonte au Moyen-âge, du latin "quota" toujours utilisé pour désigner une partie, qui revêt trois significations : cotiser (la quote-part fiscale), mesurer (l’altitude par exemple) et valoriser un objet. Avant toute chose, il faut prendre en compte le fait qu’une œuvre d’art ne sera pas valorisée de la même façon selon le « domaine » auquel elle appartient : pour l’Art contemporain, la cote des nouveaux artistes est à former entièrement. Ce sont les galeries qui les représentent qui fixent les prix des œuvres, ou bien les artistes eux-mêmes (certaines galeries peuvent choisir de
Les "écoles" en art : décodage Conseils
Et pour ne pas simplifier les choses, de nombreux tableaux ou dessins restent inidentifiables pour de multiples raisons. Afin de les qualifier et les classer, l’Histoire de l’Art a retenu le terme d’Ecole. Voici le décodage de ce terme qui peut parfois paraître imprécis et intriguant. Quand utilise-t-on le terme d’Ecole ? Un tableau décrit sous le terme d'"Ecole" veut dire qu’aucune identification précise n'a pu lui être rattachée. On se trouve donc devant un tableau ou un dessin sur lequel peu d’informations existent. Ruines et personnages. Ecole du Directoire Deux raisons principales rendent difficile l’
La séduction du danger Humour
Pragmatique: Dis-moi donc, Furetante, à quoi penses-tu encore ? Tu n’as pas mangé un seul de tes macarons préférés ! Furetante: Hmmm ? Pragmatique: Tu es malade ? Furetante: Pire que ça ! Pragmatique: Que s’est-il passé encore ? Furetante: C’était hier, à la salle des ventes. J’étais venue en promeneuse, pour une fois je n’avais rien repéré… Pragmatique: Tu veux me faire croire ça, à moi !? Furetante:  Bon d’accord, il y avait bien ce petit autoportrait de peintre, en gants de boxe. Perdu dans une vente de succession au milieu de tableaux sans intérêt. J’avais bien rêvé d’un coup de chance… J’arrive un peu en
Grivoiserie Humour
Pragmatique : Qu’est-ce qu’il y a Furetante ? Je te vois rigoler toute seule avec un petit air chafouin… Furetante : Héhé… c’est que Cupidon est descendu sur la salle des ventes alors qu’on n’était même pas le jour de la Saint Valentin. Pragmatique : Tu es tombée amoureuse ?!! Furetante : Oh, moi, tu sais…ce sont toujours des histoires de tableaux…au moins un tableau, c’est toujours fidèle…   J’arrive dans la salle quand le crieur annonce un beau dessin XVIIIème : une allégorie de l’Amour. Le commissaire priseur : Montrez-moi, ça m’intéresse toujours, l’amour. Même si je le préfère
Et un monticelli bien frappé, un ! Humour
Furetante : Pragmatique, tu ne vas pas le croire : aujourd’hui en salle des ventes, j’ai assisté à un cours de psychologie en live ! Pragmatique : Comment ca ? Tu n’étais pas focalisée sur les tableaux, pour une fois ? Je ne peux pas le croire ! Furetante : Allons, allons, parfois je m’intéresse aussi aux gens. Tout est arrivé à cause d’un tableau de Monticelli... Pragmatique : Ce peintre dont il y a tant de faux qui circulent ? Furetante : Lui-même ! Cela se passait dans une petite vente courante. Soudain, au milieu de peintures sans importance, le commissaire priseur propose à la salle un paysage de Monticelli. Mise à prix : 20
Conséquences de la mort d’un artiste Article
Quand un artiste s’éteint, c’est une vie consacrée à la création qui se termine. C’est une façon de voir et de faire percevoir le monde qui disparaît. Quand un artiste meurt, la mélancolie que suscite la contingence de l’existence humaine est particulièrement palpable dans la mesure où l’artiste nous a fait partager son âme à travers ses œuvres. Mais à la mort d’un artiste se posent aussi des questions sur la continuité et la valorisation de son œuvre dans le temps. La cote de certains artistes s’envole après leur disparition. Pour d’autres, leur cote entre en purgatoire et connaît une forte dépréciation. Les historiens d’art se
Spéculation sur le marché de l’art Article
Cependant faire confiance à cet indice les yeux fermés serait périlleux. En effet, des effets spéculatifs sur le marché de l’art peuvent avoir une influence non négligeable sur l’appréciation de la cote d’un artiste, allant jusqu’à la faire gonfler dangereusement.   Le preteur et sa femme, Quentin Metsys, 1514   Ci dessous quelques éclairages sur ce phénomène : Comme sur tout marché, le marché de l’art est sujet à des mouvements à la hausse. Il est par ailleurs relativement peu sujet aux contraintes et aux contrôles qui pèsent sur les marchés plus sensibles comme celui des produits financiers. Il est donc possible d’y spéculer
Bases de données sur l’art sur internet, une transformation du marché de l’art Article
Ces bases de données fournissent les résultats des ventes des œuvres d’art sur le second marché c’est à dire le marché des ventes aux enchères d’œuvres d’art. Apparues depuis une dizaine d’années, elles ont transformé en profondeur le marché de l’art au point que certains les voient même comme le point de passage obligé pour déterminer la cote d’un artiste. Avant l’apparition de ces bases de données, les sources d’informations sur le marché de l’art étaient en effet bien maigres. Des annuaires et dictionnaires recensant les résultats des ventes et les cotes des artistes existaient mais leur coût était élevé, le choix des artistes
Raoul Haussmann
Un bon artiste est-il un artiste connu ? Article
Episode 3 : Un bon artiste est-il un artiste connu ? La cote des artistes est l’indice qui mesure leur renommée et permet d’estimer la valeur de leurs œuvres. Elle est déterminée par les résultats officiels des ventes aux enchères des œuvres de l’artiste. La cote d’un artiste est donc liée à l’appétence du public pour son œuvre, au prix que les amateurs sont prêts à attacher à ses créations. C’est incontournable dans le monde de l’art: un bon artiste est un artiste coté, premier article du dogme. Un bon artiste se doit ensuite d’avoir une bonne cote, deuxième commandement. La cote est le summum de la reconnaissance artistique. Et, pour être
S'abonner à Cote