De A à Z: un parcours aussi amusant qu'instructif du monde de l'art Article
Alors votre prochain livre de chevet est sans aucun doute l'"Abécédaire impertinent de l'art aujourd'hui" de Brigitte Camus, Sophie Blachet et Georges Maisonneuve. Editions Lelivredart.    En 111 anecdotes, ce livre met en scène le vécu de galeristes, artistes et collectionneurs de notre époque. A travers leurs yeux et les leçons qu'on peut tirer de leurs expériences, on accéde à la réalité du monde artistique. Un monde que ces histoires rendent très concret, quasiment palpable. C'est une lecture revigorante, qui allie humour et précision pour faire tomber certaines de nos oeillères. Vous découvrirez les aspects inattendus de la vie d
Les dessous de l'art pulsionnel Article
Lorsqu’on évoque ce que l’Art nous apporte, on pense tout de suite à la Beauté. Les amateurs d’art se voient volontiers comme des esthètes qui recherchent une œuvre d’art pour nourrir et stimuler leur amour de la beauté. C’est une recherche qui est légitime, qui flatte celui qui l’éprouve et est facile à partager. Mais c’est seulement la face émergée de l’iceberg car l’art représente toutes les facettes de l’humanité. Et les êtres humains ne sont pas que raffinement et spiritualité. Beaucoup des émotions humaines sont moins paisibles. Elles résultent de pulsions profondément ancrées qui s’articulent
Hollande et Marat dans le même bain. Humour
Furetante : On se serait cru en pleine salle de rédaction de Closer cet après-midi dans la salle des ventes. Pragmatique : Ah oui ? Les mœurs présidentielles font aussi scandale en salle des ventes ? Furetante :  C’était complètement surréaliste. Rien à voir avec le mouvement d’André Breton, pour une fois. J’étais en train de rêver en regardant la salle quand je remarque une vieille dame qui dort avec application. Rien ne semble la perturber, ni les éclats de voix du crieur, ni les coups de marteau du commissaire priseur. Evidemment, je me dis: Est-ce qu’elle va ronfler ? Mais non. Déçue, je reporte mon attention sur la vente alors que le crieur vient d
La séduction du danger Humour
Pragmatique: Dis-moi donc, Furetante, à quoi penses-tu encore ? Tu n’as pas mangé un seul de tes macarons préférés ! Furetante: Hmmm ? Pragmatique: Tu es malade ? Furetante: Pire que ça ! Pragmatique: Que s’est-il passé encore ? Furetante: C’était hier, à la salle des ventes. J’étais venue en promeneuse, pour une fois je n’avais rien repéré… Pragmatique: Tu veux me faire croire ça, à moi !? Furetante:  Bon d’accord, il y avait bien ce petit autoportrait de peintre, en gants de boxe. Perdu dans une vente de succession au milieu de tableaux sans intérêt. J’avais bien rêvé d’un coup de chance… J’arrive un peu en
Gravats et poussière Article
Furetante et Pragmatique savourent un moment de détente autour d'une tasse de thé. Pragmatique: Au fait, Furetante, tu as des nouvelles de Jean-François? Furetante: Non, ça fait un moment d’ailleurs mais il est possible que j'ai vexé le brave homme...La dernière fois que j’ai discuté avec lui, j'ai été prise d'un fou rire inextinguible, tu sais, le genre hyène ayant inhalé du gaz hilarant...et je crois qu'il n'a pas apprécié. Pragmatique: Qu'est ce qu’il y avait de si drôle? Furetante: En fait, je l'avais croisé deux semaines plus tôt. Il était tout guilleret parce qu'il venait d'acquérir une oeuvre d’art d’un artiste
Grivoiserie Humour
Pragmatique : Qu’est-ce qu’il y a Furetante ? Je te vois rigoler toute seule avec un petit air chafouin… Furetante : Héhé… c’est que Cupidon est descendu sur la salle des ventes alors qu’on n’était même pas le jour de la Saint Valentin. Pragmatique : Tu es tombée amoureuse ?!! Furetante : Oh, moi, tu sais…ce sont toujours des histoires de tableaux…au moins un tableau, c’est toujours fidèle…   J’arrive dans la salle quand le crieur annonce un beau dessin XVIIIème : une allégorie de l’Amour. Le commissaire priseur : Montrez-moi, ça m’intéresse toujours, l’amour. Même si je le préfère
Art moderne vs art contemporain Humour
Pragmatique : Furetante, je vais avoir besoin de tes lumières…Quelle est la différence entre art moderne et art contemporain ? Furetante : Ouh lala, terrain glissant ! Personne n’est d’accord sur le sujet alors chacun s’est concocté  sa propre définition, comme ça pas de jaloux ! Pragmatique : Ça ne m’avance pas…comment faire la différence ? Furetante : Par exemple, Christie´s a décidé que les œuvres produites entre 1945 et 1970 sont des œuvres « d´après-guerre ». Et après 1970 ça devient des œuvres d´art contemporain. Pragmatique : Ah, ça c’est déjà plus clair… Furetante : Oui, mais imagine un
Peinture alimentaire et guerre des sexes Humour
Furetante : Pfiouuh ! A la vente d’aujourd’hui, j’ai eu droit à un vrai festival gastronomique. Pragmatique : Ils servent des petits fours dans les ventes aux enchères maintenant ? Furetante : Mais non, je te parle de tableaux évidemment ! Tout a commencé à l’arrivée d’une immense toile représentant une langouste XIXème qui trônait, béate, avec ses pattes velues sur un immense plat d’argent. Elle avait vraiment  bonne mine, cette langouste. J’en salivais rien qu’à la voir. Le commissaire priseur : Ca, c’est de la belle peinture. Mise à prix 200 euros. Mais le crieur a beau proposer 150, puis 100 puis 50
Et un monticelli bien frappé, un ! Humour
Furetante : Pragmatique, tu ne vas pas le croire : aujourd’hui en salle des ventes, j’ai assisté à un cours de psychologie en live ! Pragmatique : Comment ca ? Tu n’étais pas focalisée sur les tableaux, pour une fois ? Je ne peux pas le croire ! Furetante : Allons, allons, parfois je m’intéresse aussi aux gens. Tout est arrivé à cause d’un tableau de Monticelli... Pragmatique : Ce peintre dont il y a tant de faux qui circulent ? Furetante : Lui-même ! Cela se passait dans une petite vente courante. Soudain, au milieu de peintures sans importance, le commissaire priseur propose à la salle un paysage de Monticelli. Mise à prix : 20
Troupeau Humour
Pragmatique : Eh bien Furetante, tu as l’air rêveuse… On dirait que tu rumines quelque chose… Furetante : J’étais en train de me dire que les ventes aux enchères transforment complètement les gens. C’est un drôle de monde tout de même: la personne la plus évoluée peut devenir une sorte de sagouin en un quart de tour. Pragmatique : J’ai du mal à me rendre compte… Furetante : Tiens, si tu veux, voici quelques impressions que j’ai notées juste avant le début d’une vente, tu sais, le jour où je me suis fait écraser le pied et que j’ai boité pendant une semaine…Ca te donnera une petite idée. La foule est massée devant les

Pages

S'abonner à Humour