François-Marie Anthonioz, Pays d'ocre.
Paysagisme abstrait Article
  Les prémices : le paysage, guide de l'artiste vers l'abstraction La nature devient peu à peu, au cours du XIXème siècle, le guide de l’artiste vers l’abstraction. La démarche abstraite ne vient pas de nulle part. Les artistes ne se sont pas dit subitement vers 1910  « Que pourrions-nous faire de nouveau pour impressionner le public ? » et décidé de peindre des formes et des couleurs. C’est parce qu’ils ont commencé à regarder avec un œil neuf ce qu’ils voulaient peindre - et tout particulièrement en observant la nature et ses paysages - que l’idée de peindre abstraitement s’est imposée aux artistes. Le
henri Rousseau. La bohémienne endormie.
Le désert, un atout pour l'art moderne Article
  4. Le désert, un atout pour l'art moderne A partir de l’évolution apportée par les tableaux de Belly et Guillaumet, le regard du public change. Il est prêt à accueillir la vision des peintres. Le désert se peint alors en toute liberté car il a pris un sens réel dans le regard des spectateurs et des peintres. Accepté par tous, il n'est plus une étrangeté qu'il faut expliquer ou dont il faut se défendre. Ceci permet aux artistes de se servir du sujet désert à la fois comme environnement quotidien et comme symbole explicatif.   I. Les nouveaux aspects de la peinture de désert Le désert peint dans sa vérité quotidienne Maintenant que le désert a perdu
Léon Belly. La Mer Morte. 1867.
Le désert, un paysage à peindre Article
3. Le désert, un paysage à peindre Si l'on observe les tableaux exposés dans les chapitres précédents, un changement d'ambiance se profile progressivement (particulièrement visible dans trois d'entre eux: Le pays de la soif, Le triomphe de la guerre, Le Christ au désert). Presqu'imperceptibles, une intensité, une plus grande liberté se déploient petit à petit dans les oeuvres qui représentent le désert. Le désert y émerge en tant que tel, en tant que sujet, peint et perçu pour lui-même. Comment cette évolution s'est-elle produite ? Cela peut paraitre étrange à nos esprits contemporains, mais entre l'expédition d'Egypte et le premier paysage de désert, il
Eugène Fromentin. Le Simoun
Le désert : un vide à apprivoiser Article
2. Le désert: un vide à apprivoiser   Une fois rendus dans le désert les peintres se retrouvent en effet devant un problème qu’ils n’avaient pas anticipé. Ils sont dépourvus de moyens pour rendre la vérité du désert en peinture. Ils sont habitués à l’espace bien cadré de leurs ateliers, à peindre de verdoyantes campagnes occidentales où tout de suite un arbre, une maison, une colline viennent arrêter le regard. Or le désert, c’est le vide, l’absence. C’est l’infinie succession de sables ou de rocailles, les dunes succédant aux dunes, le regard happé vers l’horizon qui vous échappe. C'est une fenêtre ouverte vers l'
L'épopée des peintres du désert Article
L’expédition d’Egypte de Bonaparte a enflammé l’imaginaire des Français On s’y indigne de la destruction de la flotte française (déjà!) par les Anglais. On y rêve de l’utilisation par l’armée révolutionnaire de guerriers orientaux à la renommée légendaire, les mamelouks. On y admire les exploits militaires de Bonaparte mais on y condamne aussi le chef de guerre irresponsable qui abandonne ses armées sans ravitaillement ni renfort. Mais qui imagine que l’expédition d’Egypte constitue un élément fondamental dans l’évolution de la peinture et son entrée dans la modernité ? Pourtant, grace à cette expédition guerrière, les
Savez-vous que vous êtes Fluxus ? Article
FLUXUS naît d'abord en tant que groupe d’artistes de toutes nationalités, réuni par la recherche d’une nouvelle avant-garde, après le bouleversement de la Seconde Guerre mondiale. Pour les artistes qui appartiennent à cette mouvance, être FLUXUS c'est rentrer en tant qu’artiste dans la société pour la modifier en profondeur, par l’esprit FLUXUS. C'est grâce à ce positionement, à ce parti-pris que l'attitude FLUXUS perdure bien après ses artistes. Cette attitude renouvelle tant le processus créatif que le rapport général à l’existant. C’est la part universelle de Fluxus, la liberté d’ouvrir toutes les portes. Découvrez
Abstraction-Création
Abstraction-création : un renouvellement esthétique Article
Juste avant la guerre de 1914-1918, les artistes peintres de l’Empire russe font une grande découverte : il n’est pas nécessaire de représenter un objet pour créer un tableau. La forme et la couleur pures se suffisent à elles-mêmes. Combinées avec harmonie, elles exaltent les émotions sans l’obstacle de la réflexion. L’art non objectif est né.   Mikhaïl Larionov. Rayonnisme bleu et rouge. 1911. Cet art non-objectif devait connaître une grande vogue en Occident sous l‘appellation d’abstraction. Dès la fin de la Grande Guerre, un combat acharné oppose les artistes abstraits et ceux qui affirment qu’il ne peut y avoir d’art sans sujet
Les dessous de l'art pulsionnel Article
Lorsqu’on évoque ce que l’Art nous apporte, on pense tout de suite à la Beauté. Les amateurs d’art se voient volontiers comme des esthètes qui recherchent une œuvre d’art pour nourrir et stimuler leur amour de la beauté. C’est une recherche qui est légitime, qui flatte celui qui l’éprouve et est facile à partager. Mais c’est seulement la face émergée de l’iceberg car l’art représente toutes les facettes de l’humanité. Et les êtres humains ne sont pas que raffinement et spiritualité. Beaucoup des émotions humaines sont moins paisibles. Elles résultent de pulsions profondément ancrées qui s’articulent
Artist or not artist? Article
La France a entrepris depuis plusieurs décennies un travail sur elle-même en accueillant dans la notion d’ « art » des domaines qui jusqu’alors n’étaient pas du tout considérés comme artistiques. A partir de 1981, la mode, le design, l’art alimentaire voient ainsi reconnaître leur dimension artistique sous l’impulsion de Jack Lang alors ministre de la culture. On tente de dépasser l’idée élitiste et exclusive selon laquelle l’art se limite strictement aux Beaux Arts. Mais cette idée a la peau dure et on la voit ressurgir : « C’est un professeur de dessin ! » « Il a surtout fait des illustrations de livre !
Art éphémère Article
L’introduction de la notion d’éphémère dans l’art a contribué à enrichir considérablement le champ de la création contemporaine. Le domaine d’intervention de l’artiste s’est agrandi et de nouvelles perspectives se sont ouvertes. L’artiste s’approprie en effet de nouveaux matériaux et se libère des contraintes induites par la nécessité de conserver l’œuvre dans le temps. Pour les spectateurs, l’apparition de l’éphémère modifie la donne : la précarité introduit un nouveau rapport à la chose créée. Avoir conscience de la proche disparition de l’œuvre contemplée ajoute un élément tragique à l’émotion de l’

Pages

S'abonner à Liberté créatrice